skip to Main Content

Publications

Viafontis Bordeaux : Nous valorisons le potentiel d’investissement

ARTICLE / 19 juillet 2018

Les taux de crédit au plus bas

Lettre financière

Et ça continue ! Les taux de crédits immobiliers restent très bas. Les taux minimum accordé sont en fonction de la durée :

7 ans           0.55%

10 ans         0.70%

15 ans          0.95%

20 ans         1.12%

25 ans         1.50%

30 ans         1.78%

Mais pourquoi donc les banques baissent autant leurs intérêts ?

Les OAT, les taux auxquels les banques empruntent elles-mêmes l’argent prêtée ensuite aux particuliers sont très bas. Si emprunter leur coûte peu, elles peuvent donc continuer à prêter à bas prix tout en maintenant une marge raisonnable. Pour le moment « les conditions de crédits ne sont donc pas loin de se rapprocher des plus bas historiques » selon Barbara Coumaros.

Cependant attention, alors qu’ils étaient à 2,09% début mars, « les OAT remontent légèrement à 2,13% ». Si cette hausse venait à se maintenir, les taux de crédit aux particuliers remonteraient donc automatiquement.

Fonctionnement du rachat de crédit

Le rachat de crédits, également connu sous les noms de regroupement, consolidation, ou restructuration de crédits, est une opération par laquelle un organisme de crédits rachète tout ou une partie de vos dettes pour les regrouper en un seul crédit rééchelonné. Toutes les catégories sociales peuvent donc avoir recours au rachat de crédit, propriétaires ou locataires, surendettés ou non. La date, la durée et le montant des mensualités sont arrêtés en fonction des besoins du client. Le but du rachat de crédits est clair : vous permettre de retrouver plus de marge de manœuvre ou une sérénité financière.

Le rôle du courtier

Le courtier (ou intermédiaire en opérations bancaires) est en relation directe avec les organismes financiers (organismes de crédits, banques). Sa mission est précisément de faire jouer son réseau et de négocier auprès de ces mêmes organismes afin de vous proposer les meilleures offres aux meilleures conditions.

L’emprunteur a la possibilité de contacter plusieurs courtiers, mais l’initiative est déconseillée. Les sociétés de rachat de crédits sont les mêmes pour tous et les demandes vont toutes affluer vers ces mêmes organismes. Autrement dit, un dossier refusé par l’un n’aboutira pas forcément auprès de l’autre, même si les établissements ont des critères différents. D’où l’importance de prendre son temps et de trouver le bon intermédiaire capable de bien « monter » le dossier et de l’argumenter le mieux possible.

Les assurances

Dans ce contexte du taux d’intérêt très bas, le poste assurance peut peser très fortement sur le coût global du crédit. Les banques mettent l’accent sur le taux sans  souligner le coût quelquefois prohibitif de l’assurance qui rend le TAEG (Taux Effectif Annuel Global) en fait e compte très élevé.

Il est intéressant de rappeler que depuis le 1er janvier 2018, l’amendement Bourquin permet à tous ceux qui ont un emprunt immobilier de pouvoir renégocier son contrat d’assurance quelque soit sa date d’effet. L’économie est la plupart du temps très importante.

La souscription d’assurances est souvent obligatoire dans une opération de rachat de crédit, afin de sauvegarder les intérêts des emprunteurs, à la survenance d’un événement particulier (Maladie, chômage, décès …). On retrouve dans le rachat de crédits les mêmes types d’assurances que dans un crédit « classique » : l’assurance chômage, permettant de compenser les frais d’assurance en cas de perte d’emploi; l’assurance DC PTIA (décès, invalidité, interruption temporaire de travail)…

En rachat de crédits immobiliers, le courtier fera jouer la concurrence, en sollicitant plusieurs assurances (il s’agit du principe de la délégation d’assurances), afin de rechercher le meilleur rapport coût/garantie. Dans l’éventualité d’une souscription, les primes d’assurance sont bien entendu incluses dans le rachat de crédit.

elementum leo mattis Donec vel, eget commodo Back To Top