skip to Main Content

Publications

Viafontis Bordeaux : Nous valorisons le potentiel d’investissement

LETTRE FINANCIÈRE / 6 décembre 2018

Lettre financière N°11 décembre 2018

Edito

Les incertitudes politiques guident toujours les marchés boursiers qui attendent des levées de ces dernières. Ainsi, le pseudo accord (ou plutôt cessez-le-feu) entre la Chine et les Etats-Unis n’a pas permis aux indices actions de progresser de manière durable, bien au contraire. A contrario, le Brexit semble se diriger vers un hard Brexit alors que l’accord conclu entre Theresa May et Bruxelles ne convient pas au parlement anglais. A cela s’ajoute un indicateur de récession puisque la courbe des taux aux Etats-Unis est entrain de s’inverser, les taux courts devenant plus élevés que les taux longs ; historiquement cette configuration précède une récession… la prudence reste donc de mise avec 4750 points comme objectif baissier sur le CAC40.

Analyse mensuelle

Actions
Poursuite de la baisse des indices actions internationaux avec des prises de bénéfices significatives sur les valeurs technologiques et le luxe (Apple et LVMH ont perdu près de 20% depuis ses plus hauts historiques).

Devises
Le dollar index reste fort dans ces périodes de tensions principalement du fait d’un euro affaiblie par le contexte politique qui règne sur le Vieux continent (fragilisation de la coalition allemande, gouvernement populiste italien, tensions sociales en France).

Géopolitique
Une incertitude a été levée ce mois-ci avec le résultat des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Néanmoins, beaucoup d’autres persistes, pour la plupart focalisées sur le continent européen. Tant que les échéances de ces événements n’auront pas été atteintes, les marchés boursiers resteront volatils. En outre, la locomotive de la croissance mondiale, la Chine, montre d’inquiétants signes d’essoufflement dus principalement à la guerre commerciale.

Taux
Les taux longs se sont significativement détendus du fait d’un mouvement de fuite vers la qualité, en d’autres termes vers les actifs les plus sûrs (obligations d’Etats).

Matières premières
Le pétrole baisse à nouveau sensiblement, et ce malgré une baisse de la production de barils de pétrole des membres de l’OPEP qui va certainement avoir lieu début décembre. Inversement, l’or, malgré la force du dollar US se stabilise en raison de son caractère de valeur refuge.

Les placements ETF

Le caractère défensif et décorrélé des grands indices actions a permis au portefeuille de performer sur le mois alors que les indices boursiers européens ont à nouveau baissé. Néanmoins, nous avons augmenté notre pondération actions en ayant profité de la chute du prix de baril de pétrole de plus de 20% depuis ses récents plus hauts pour investir dans un ETF spécialisé sur les valeurs de l’énergie qui offrent des dividendes attrayants et sûrs (Lyxor ETF Stoxx Europe 600 Oil & Gas).

Les placements OPC

Le portefeuille OPC, de par sa composition, a permis de surperformer sur le mois par rapport aux indices actions de référence. Ainsi, au vu du contexte économique et politique actuel, nous insiste à maintenir notre biais prudent. Toutefois, nous avons opéré un investissement d’opportunité ( BGF World Energy) suite à la chute des cours du baril de pétrole et dans l’expectative d’une annonce de baisse de la production de la Russie et des pays de l’Opep au mois de décembre.

Les placements titres vifs

Sur le mois, malgré la baisse des marchés, le portefeuille a relativement bien tenu avec des valeurs telles que BIC, KORIAN ou encore INFOTEL qui ont largement surperformé les indices actions. Par ailleurs, nos réinvestissements se sont majoritairement orientés vers des valeurs spécialisées sur le secteur pétrolier GALP et SBM OFFSHORE).

ante. venenatis, sit eget commodo ultricies ut Phasellus mattis Back To Top