skip to Main Content

Publications

Viafontis Bordeaux : Nous valorisons le potentiel d’investissement

LETTRE FINANCIÈRE / 13 mars 2019

Lettre financière N°14 mars 2019

Edito

Poursuite de la hausse avec un rythme similaire à celui du mois de janvier. Néanmoins, autant la hausse du mois de janvier était compréhensible au vu des niveaux de valorisation atteints, autant celle du mois de février nous semble excessive et trop violente ; surtout au vu du contexte économique et géopolitique mondial qui n’a guère évolué. En effet, les intervenants de marché se contentent d’un probable accord entre Etats-Unis et Chine sans en connaître le fond ainsi que de commentaire plus « dovish » des banquiers centraux ; plus particulièrement de la Fed laissant entrevoir à nouveau un afflux de liquidités à venir. Ainsi, les portefeuilles, après avoir bénéficiés en grande partie de cette hausse de début d’année, vont être construits de sorte à préserver les gains annuels et de se protéger contre une éventuelle baisse des marchés actions (prise de bénéfices et mise en place de couverture sur indices actions).

Analyse mensuelle

Actions
Poursuite du rebond technique des indices actions internationaux toujours suite à un probable apaisement entre Chine et Etats-Unis autour de la guerre commerciale, à un report de la date du Brexit, ainsi qu’à des politiques monétaires qui vont rester encore longtemps accommodantes.

Géopolitique
Tensions intra-européennes entre d’une part l’Italie et la France, les Pays-Bas et la France (affaire Air France – KLM) et d’autre part le Royaume-Uni et l’Espagne (Gibraltar). Au niveau mondial, accentuation des tensions au Venezuela et des rapports entre la Chine et Taïwan.
.

Taux
Les taux longs ont remonté ce mois-ci après la purge des deux derniers mois et devraient, selon moi, remonter à nouveau progressivement au fil des échéances à venir sur les incertitudes qui restent présentes.

Matières premières
Poursuite du rebond sur le pétrole bien que les Etats-Unis n’ont jamais produit autant de baril. Par ailleurs, l’or concède des prises de bénéfices logiques dans ce climat qui semble s’apaiser, du moins en apparence au vu du retour du « risk-on » qui me semble excessif.

Les placements ETF

Après avoir vendu la totalité des couvertures sur indices actions autour des 4600 points sur le CAC40, nous avons réinitialisé ces couvertures à la fin de ce mois (achats Lyxor ETF Short CAC40 et Lyxor ETF Euro Stoxx50 Short). Par ailleurs, nous avons désensibilisé notre portefeuille aux matières premières « énergie » en vendant l’ETF Lyxor Canada ainsi que l’ETF Stoxx Europe 600 Oil & Gas. A l’inverse, nous nous sommes renforcé dans l’ETF Stoxx Europe 600 Telecom (défensif) ainsi que dans l’ETF « soft commodities » CRN (conviction de fond).

Les placements OPC

Le portefeuille OPC progresse peu ou prou de la même manière que les indices actions de référence. Néanmoins, les niveaux de cours actuels nous semblent excessifs, c’est pourquoi nous avons décidé de renforcer notre couverture sur les indices nord-américains via l’ETF AMUNDI SHORT MSCI USA. En outre, au vu de la forte hausse des matières premières « énergie » depuis le début de l’année, nous nous posons la question de réduire la pondération de cette thématique au sein du portefeuille si jamais les cours venaient encore à progresser sur le mois de mars

Les placements titres vifs

Le portefeuille se laisse accompagné par la hausse des indices. Une seule opération a été réalisée ce mois, avec la prise de profit sur la valeur MAISONS France CONFORT et remplacée par IPSOS. Malgré son caractère plus défensif que les indices actions, le portefeuille arrive à surperformer; preuve d’un bon « stock-picking ».
.

sit commodo venenatis, id efficitur. leo Back To Top