skip to Main Content

Publications

Viafontis Bordeaux : Nous valorisons le potentiel d’investissement

LETTRE FINANCIÈRE / 20 mai 2019

Lettre financière N°16 mai 2019

Edito

Actions
Poursuite du rebond technique des indices actions internationaux toujours sur fond de rumeurs (Brexit, accord commercial Chine-USA) sans qu’il y ait la moindre réalisation pour le moment. Ce sont les résultats trimestriels des sociétés qui maintiennent l’attrait aux actifs actions.

Devises
Le dollar index consolide toujours sur des niveaux élevés (autour des 98) et risque fort d’entamer une nouvelle phase de hausse.

Géopolitique
Tensions au Venezuela qui frôle le coup d’Etat et avec l’Iran en proie à de nouvelles sanctions de la part des Etats-Unis; deux pays ayant des réserves de pétrole parmi les plus importantes au monde.

Taux
Taux longs toujours sur des niveaux historiquement bas sur les meilleures notations (Suisse, Allemagne). L’obligataire italien a été chahuté du fait de l’annonce de déficits budgétaires qui vont être supérieurs aux attentes.

Matières premières
Poursuite du rebond sur le pétrole du fait des tensions géopolitiques actuelles. Au contraire, l’or repasse sous les 1300$ l’once suite à l’attitude « risk-on » des intervenants de marché.

Lettre financière

LES PLACEMENTS PERSONNELS

Pour faire fructifier son épargne, les trois facteurs les plus importants sont : 

  • La pertinence de l’allocation
  • Bénéficier des cadres fiscaux les plus avantageux
  • Le choix des contrats les mieux adaptés à vos objectifs et les compagnies les plus solides.

Pour faire un choix pertinent de placement il est fondamental de définir vos objectifs et de réaliser un profil de risque. Cela va permettre notamment de déterminer quelle volatilité maximale vous êtes prêt à accepter sur vos portefeuilles.

La volatilité est la propension d’un titre à s’écarter de son cours moyen au cours d’une période donnée.

Concernant les portefeuilles déclinés ci-dessous, les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Assurance Vie OPC

Comme énoncé le mois dernier nous avons jugé bon de prendre nos bénéfices sur la totalité de la ligne BNP PARIBAS AQUA CLASSIC qui a performé de 20,82% depuis le début de l’année en investissant dans un OPC décorrélé des marchés actions via le fonds JPMORGAN GLOBAL MACRO OPPOPRTUNITIES. Par ailleurs, le prix du baril de pétrole ayant atteint un sommet de court terme au courant du mois, nous avons décidé de solder l’OPC BNP PARIBAS ENERGIE EUROPE (performance de près de 16% depuis le début de l’année) en investissant les liquidités pour moitié dans l’ETF Short USA et moitié dans l’OPC Global Gold & Precious (renforcement de positions).

PEA

Un aller/retour a été réalisé sur le mois avec l’investissement de SOLOCAL; l’action a été détenue trois journée en portefeuille et a été vendue avec une performance de 24,51% à la clé. Par ailleurs, trois lignes ont été vendues sur le mois avec des gains confortables (TOUAX, IPSOS et M6). En remplacement, nous avons investi dans les secteurs des SSII (LINEDATA SERVICES), de l’aurifère (AUPLATA) et des parcs et loisirs (PIERRE & VACANCES).

LES PLACEMENTS ENTREPRISES

Poursuite de la hausse avec un rythme similaire à celui du mois de janvier. Néanmoins, autant la hausse du mois de janvier était compréhensible au vu des niveaux de valorisation atteints, autant celle du mois de février nous semble excessive et trop violente ; surtout au vu du contexte économique et géopolitique mondial qui n’a guère évolué. En effet, les intervenants de marché se contentent d’un probable accord entre Etats-Unis et Chine sans en connaître le fond ainsi que de commentaire plus « dovish » des banquiers centraux ; plus particulièrement de la Fed laissant entrevoir à nouveau un afflux de liquidités à venir. Ainsi, les portefeuilles, après avoir bénéficiés en grande partie de cette hausse de début d’année, vont être construits de sorte à préserver les gains annuels et de se protéger contre une éventuelle baisse des marchés actions (prise de bénéfices et mise en place de couverture sur indices actions).

Epargne salariale

Le portefeuille a été modifié en prenant en compte l’évolution des marchés actions et leur forte remontée depuis le début de l’année. Ainsi, tout en conservant la même échelle de risque, nous avons préféré prendre nos bénéfices sur ERES SYCOMORE ACTIONS et le remplacé par ERES AMIRAL SEXTANT FLEXIBLE, moins sensible, selon nous, à une possible consolidation des marchés.

Trésorerie d’entreprise : Comptes titres

Un aller/retour a été réalisé sur le mois avec l’investissement de SOLOCAL; l’action a été détenue trois journée en portefeuille et a été vendue avec une performance de 24,51% à la clé. Par ailleurs, deux lignes ont été vendues sur le mois avec des gains confortables (IPSOS et M6). En remplacement, nous avons investi dans les secteurs des télécommunications (EUTELSAT) et de l’affranchissement (NEOPOST); secteurs dits « défensifs » et offrant de généreux dividendes.

Trésorerie d’entreprise : Contrats de capitalisations

Nous avons pris nos bénéfices sur PICTET-WATER (+20,71% depuis le début de l’année), les valeurs liées à la thématique autour de l’eau étant à leur juste valorisation, selon nous. En contrepartie, nous avons renforcé nos positions sur l’or (BGF WORLD GOLD) et sur les matières premières hors énergie (LYXOR COMMO ex-ENERGY); convictions qui n’ont pas encore apporté leur fruit mais qui ont un potentiel attrayant à nos yeux.

libero. elit. commodo consectetur risus. risus Aenean Back To Top