skip to Main Content

Publications

Viafontis Bordeaux : Nous valorisons le potentiel d’investissement

LETTRE FINANCIÈRE / 7 juin 2019

Lettre financière N°17 avril 2019

Edito

Actions
Forte correction des indices actions internationaux suite à l’absence de faits concernant l’apaisement au niveau commercial et des statistiques économiques moribondes avec des révisions à la baisse de la croissance mondiale.

Devises
Le dollar index consolide toujours sur des niveaux élevés (autour des 98) et risque fort d’entamer une nouvelle phase de hausse. A noter les chutes de la livre sterling (« hard-Brexit ») et des monnaies émergentes.

Géopolitique
Résurgence des tensions entre les Etats-Unis et la Chine et le Mexique; et prochainement le Japon. Escalade des tensions entre les Etats-Unis et l’Iran.

Taux
Taux longs qui s’orientent vers le 0 sur la dette de la majorité des Etats occidentaux, voire qui passent en territoire négatif pour les plus « belles » notations ; mouvement de « flight to quality ». Seule exception, l’obligataire italien du fait du bras de fer initié entre la Commission Européenne et le gouvernement italien.

Matières premières
Chute du pétrole suite au rabaissement des anticipations de croissance mondiale. Au contraire, l’or repasse au-dessus des 1300$ l’once suite à l’aversion accrue au risque des intervenants de marché.

Lettre financière

LES PLACEMENTS PERSONNELS

Pour faire fructifier son épargne, les trois facteurs les plus importants sont : 

  • La pertinence de l’allocation
  • Bénéficier des cadres fiscaux les plus avantageux
  • Le choix des contrats les mieux adaptés à vos objectifs et les compagnies les plus solides.

Pour faire un choix pertinent de placement il est fondamental de définir vos objectifs et de réaliser un profil de risque. Cela va permettre notamment de déterminer quelle volatilité maximale vous êtes prêt à accepter sur vos portefeuilles.

La volatilité est la propension d’un titre à s’écarter de son cours moyen au cours d’une période donnée.

Concernant les portefeuilles déclinés ci-dessous, les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Assurance Vie OPC

Prises de bénéfices sur l’OPC BARING RUSSIA FUND ayant la thématique géographique de la Russie qui a profité à plein de la hausse du pétrole et de la faible valorisation des actions russes. Parallèlement, nous avons initié des positions sur deux OPC de l’univers Tikehau qui ont un profil de risque beaucoup plus défensif: TIKEHAU CREDIT PLUS et TIKEHAU INCOME CROSS ASSETS. Au niveau performance, le portefeuille a réussi à engranger une performance mensuelle positive dans un marché actions fortement baissier du fait d’investissements décorrélés des marchés et des thématiques sélectionnées.

PEA

La majeure partie des valeurs achetée le mois dernier ont été soldées avec une perte sur le mois de mai (AUPLATA et PIERRE & VACANCES). Ainsi, sur les six ventes du mois, seule une vente est ressortie positive; à savoir ILIAD. Le portefeuille a été touché par la forte baisses des marchés actions sur le mois de mai, mais conserve néanmoins une performance attrayante depuis le début de l’année.

LES PLACEMENTS ENTREPRISES

Poursuite de la hausse avec un rythme similaire à celui du mois de janvier. Néanmoins, autant la hausse du mois de janvier était compréhensible au vu des niveaux de valorisation atteints, autant celle du mois de février nous semble excessive et trop violente ; surtout au vu du contexte économique et géopolitique mondial qui n’a guère évolué. En effet, les intervenants de marché se contentent d’un probable accord entre Etats-Unis et Chine sans en connaître le fond ainsi que de commentaire plus « dovish » des banquiers centraux ; plus particulièrement de la Fed laissant entrevoir à nouveau un afflux de liquidités à venir. Ainsi, les portefeuilles, après avoir bénéficiés en grande partie de cette hausse de début d’année, vont être construits de sorte à préserver les gains annuels et de se protéger contre une éventuelle baisse des marchés actions (prise de bénéfices et mise en place de couverture sur indices actions).

Epargne salariale

Le portefeuille a encore été remodifié en s’adaptant au contexte économique de plus en plus incertain. Ainsi, ERES M&G EQUILIBRE et ERES BDL REMPART ont intégré la sélection au détriment d’ERES ECHIQUIER ACTIONS. Par conséquent, le risque des FCPE achetés ont un niveau de 4 alors que celui qui a été vendu avait un risque de niveau 6.

Trésorerie d’entreprise : Comptes titres

Les trois ventes exécutées au mois de mai ont dégagé des performances négatives. Ces dernières ont été principalement remplacé par des valeurs issues du secteur des médias (TF1 et VIVENDI) qui nous semblent sous-valorisées. A noter la bonne performance des valeurs aurifères, thématique sur laquelle nous avons des convictions fortes.

Trésorerie d’entreprise : Contrats de capitalisations

Le renforcement sur la thématique or (BGF WORLD GOLD) sur le mois dernier a porté ses fruits; ce qui a en partie permis au portefeuille d’absorber la forte baisse des marchés actions. Même constat concernant l’ETF LYXOR COMMO ex-ENERGY renforcé lui aussi le mois précédent.

pulvinar massa venenatis, in risus. eleifend ante. Back To Top