skip to Main Content

Publications

Viafontis Bordeaux : Nous valorisons le potentiel d’investissement

Lettre financière N°37 mars 2021

Edito

Actions
Les indices actions internationaux n’ont guère progressé sur le mois, tiraillés entre incertitudes et espoirs; à noter la meilleure résilience des marchés européens par rapport à leurs homologues nord-américains.

Devises
Le dollar index se stabilise autour des 90$ après s’être effondré au dernier trimestre 2020.

Géopolitique
Tensions entre Moscou et l’Europe qui risque de remettre en question la mise en place du pipeline de mer du Nord et de déstabiliser l’entente entre la France et l’Allemagne; cette dernière ayant intérêt dans la réalisation du projet gazier.

Taux
Forte tension sur les taux longs, les investisseurs anticipant un fort retour de l’inflation avec les politiques budgétaires ultra-accommodantes menées.

Matières premières
Le baril de pétrole continue sa flambée, comme la majorité des matières premières et atteint nettement des niveaux de sur-achat. Concernant l’once d’or, nous assistons à un excès à la baisse qui devrait être mis à profit pour un investissement de moyen/long terme.

Lettre financière

LES PLACEMENTS PERSONNELS

Pour faire fructifier son épargne, les trois facteurs les plus importants sont : 

  • La pertinence de l’allocation
  • Bénéficier des cadres fiscaux les plus avantageux
  • Le choix des contrats les mieux adaptés à vos objectifs et les compagnies les plus solides.

Pour faire un choix pertinent de placement il est fondamental de définir vos objectifs et de réaliser un profil de risque. Cela va permettre notamment de déterminer quelle volatilité maximale vous êtes prêt à accepter sur vos portefeuilles.

La volatilité est la propension d’un titre à s’écarter de son cours moyen au cours d’une période donnée.

Concernant les portefeuilles déclinés ci-dessous, les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Assurance Vie & PER

Comme annoncé le mois dernier nous avons renforcé la pondération de la stratégie OR au détriment des OPC dits « défensifs » faute de forte poussée haussière sur les OPC actions depuis le début de l’année.

PEA

Déjà cinq opérations soldées, et ce sur le seul mois de février ; ce qui démontre une volatilité accrue sur les marchés boursiers : Dassault Systèmes, De Longhi et Chargeurs ont généré des gains alors que Alstom et Grifols ont atteint leur limite stop. Seules deux nouvelles lignes ont été ouvertes (Néoen et Kerry Group), le portefeuille conservant ainsi des liquidités à hauteur de 30%.

LES PLACEMENTS ENTREPRISES

Epargne salariale
Sur le plan de la protection sociale, après le secteur de la prévoyance et la santé, l’Etat se désengage de plus en plus de la retraite.
L’entreprise doit supporter ce transfert de charge. En prenant à charge le dispositif d’épargne salariale dont le PERCO qui devient transférable depuis me 01/10/2019 dans un PER, l’entreprise a un rôle d’accompagnement sur l’efficacité de l’épargne de ses salariés. D’où l’importance de s’assurer les service d’un CIF.

Trésorerie d’entreprise
Nous proposons un suivi individualisé de votre trésorerie en cohérence avec vos besoins de disponibilité.
Dans le contexte de la baisse de la rémunération de l’épargne sécuritaire, il devient de plus en plus difficile de faire fructifier son excédent de trésorerie. Il est donc judicieux de se faire accompagner par un CIF (Conseiller en Investissement Financier) agrée par l’AMF pour proposer le meilleur type de placement et de rémunération selon des critères de liquidité, de risque et de rendement.

Epargne salariale

Le portefeuille a accueilli une nouvelle ligne, ERES Varenne Multifonds, le rendant moins concentré. Ce dernier vient d’intégrer depuis le début de l’année la sélection ERES avec une échelle de risque 4. Ainsi, il est dans la même catégorie de risque que les trois autres lignes qui composent le portefeuille.

Trésorerie d’entreprise : Comptes titres

L’investissement dans des valeurs aurifère ne s’est pas révélé fructifiant en ce début d’année, mais la thématique reste toujours d’actualité pour l’investissement de moyen terme ; et ce d’autant plus après la récente baisse de ce secteur. Ainsi, les quatre opérations soldées se sont révélées perdantes, mais lorsque la pression baissière s’estompera, nul doute que nous investirons à nouveau dans ces valeurs de qualité.

Trésorerie d’entreprise : Contrats de capitalisations

Nous avons arbitré la pondération des fonds décorrélés des marchés actions en renforçant la poche OR suite à des prises de bénéfices significatives ayant eu lieu sur cet actif. A contrario, nous avons vendu une partie de la position du fonds d’arbitrage LFIS Vision Premia.

Back To Top libero. Praesent commodo non dictum porta. commodo felis Praesent et, odio dolor.